Translate

jeudi 23 janvier 2014

Billet hebdomadaire sur le Blog Défense de Jeune Afrique : ANATOMIE D'UN ATTENTAT - COMMENT MAMADOU NDALA A TROUVE LA MORT





  Après avoir considéré le parcours mouvementé de Mamadou Ndala, officier populaire des FARDC, je reviens sur l'attaque au cours de laquelle il a été tué le 02 janvier 2014. Les éléments actuellement accessibles (vidéos, photos, témoignages, rapports de l'ONU) permettent d'esquisser les circonstances de l'embuscade. En revanche, il reste beaucoup plus difficile d'établir qui est coupable : rivaux/jaloux au sein des FARDC, ex-rebelles du M23, rebelles des ADF-Nalu... 

  Les possibilités sont d'autant plus nombreuses que le colonel Ndala (promu général de brigade à titre posthume) ne manquait pas d'ennemis et, des associations d'intérêts entre les uns et les autres, ne sont pas exclure. Evidemment, ceux qui ont tué Ndala ont bénéficié de complicités de la part de certains responsables des forces de sécurité congolaises : il ne saurait en être autrement. C'est à l'heure actuelle la seule certitude. 

  Quant aux investigations, elles souffrent de précipitations induites par contraintes politiques. Au bilan, sitôt qu'un coupable sera désigné - car il en faudra un - tous les doutes resteront permis... en attendant des révélations dans quelques années.
http://www.jeuneafrique.com/Article_ARTJAWEB20140122193746_rdc-fardc-nord-kivu-mamadou-ndalardc-anatomie-d-un-attentat-comment-mamadou-ndala-a-trouve-la-mort.html

  Au sujet de l'arme utilisée, à savoir ce qui apparaît être un RPG-7 ou sa copie chinoise Type 69, j'explique pourquoi une roquette classique, à charge creuse, a été tirée. Voici également quelques photographies - ou liens vers des photographies - qui permettent de constater qu'un impact de projectile de RPG-7/Type 69 contre un véhicule non-blindé n'est pas nécessairement synonyme d'explosion spectaculaire et d'éparpillement du véhicule atteint.

1er avril 1971, Vietnam ; M151 frappée à l'avant gauche par une roquette de RPG sur la route de Pleiku. (Photo : Jim Brown via http://grambo.us/brown/brown.htm)
 
15 septembre 1981, Allemagne de l'Ouest ; la Mercedes à bord duquel se trouve le général Kroesen, commandant du Groupe d'Armées Centre de l'OTAN, est frappée par une roquette de RPG-7 tirée par des terroristes d'extrême-gauche de la Fraction Armée Rouge. Si une des PG-7 manque sa cible, l'autre frappe l'arrière du véhicule, pénètre dans le coffre pour ressortir un peu en-dessous de la fenêtre arrière-droite. Kroesen et son épouse sont blessés, mais sans plus de dégâts. (Photo via Stars and Stripes)

Mercedes blindée du Président géorgien Eduard Chvardnadze, après une embuscade le 09 février 1998 ; la voiture est frappée de front par une PG-7 ; le Président en réchappe. Au cours de l'affrontement avec les assaillants (des Tchétchènes), deux des membres de service de sécurité présidentielle sont tués. Un terroriste est également abattu. (Photo via Federation of American Scientists http://www.fas.org/)


Concernant cette photographie et la suivante, j'indiquais que l'attaque avait été menée avec un RPG-7 ; or un lecteur précise que l'arme utilisée est en réalité un lance-roquette consommable (très similaire au LAW), à savoir un M80... Sur les images, un car de réfugiés serbes escorté par la KFOR est la cible d'un tir de M80, donc, qui frappe une des vitres ; deux passagers sont tués (photo : Thierry Malesieux, KFOR)
A l'intérieur du car de la photographie précédente. (Photo : Thierry Malesieux, KFOR)


20 mars 2005, Irak, bataille de Sal Man Pak ; l'embuscade implique plusieurs dizaines d'insurgés. De nombreux véhicules sont touchés par des PG-7, dont ce camion (Photo : Army Military Transportation Corps)

Afghanistan 2006 ; pick-up de l'Armée Nationale Afghane touché par une roquette de RPG-7. Le projectile pénètre par le côté droit du véhicule, tue un passager sur la plateforme et ressort par l'arrière. (Photo : Capitaine Kevin Tuttle, US Air Force)

Benghazi, Libye, 10 juin 2012 ; un convoi de deux véhicules parti du consulat britannique est attaqué au RPG-7. Celui qui transporte l'escorte de l'ambassadeur, Sir Dominic Asquith est touché à l'arrière par une PG-7 qui perfore la vitre arrière. Deux des gardes du corps du diplomate sont blessés ; s'ensuit une fusillade qui contraint les agresseurs à prendre la fuite avant de pouvoir tirer à nouveau.

Tripoli, 06 novembre 2012 ; voiture touchée de front par une roquette de RPG-7 au cours de combats entre milices et forces de sécurité nationales. (Photo : ? ; observateur indépendant qui semble vouloir conserver l'anonymat...)

Enfin, voici le lien vers la photographie de Tim Hetherington mentionnée dans le billet (prise à Bouake en 2002) sur laquelle figure un 4x4 frappé par une roquette de RPG, de front, dans le bloc moteur ; gravement endommagé, le véhicule n'a pas explosé pour autant.
Une photographie de Shawid Shinwari (Reuters) ; un convoi de camions chargé du ravitaillement des forces de l'OTAN en Afghanistan a été touché par une roquette de RPG-7 au Pakistan, le véhicule a été incendié sans être mis en pièces :
http://s.wsj.net/public/resources/images/OB-XU161_061013_J_20130610142412.jpg

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    Le car de Serbes attaqué le 02 février 2000 l'a été avec un RBR M80 et non un RPG 7.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci de cette précision !

      Cordialement

      Supprimer