Translate

vendredi 9 janvier 2015

Polémique : ASSUMER LE PASSE





  Ce court texte, je m'en passerais volontiers.

  J'ai hésité à intégrer quelques lignes, de manière discrète au billet posté la nuit précédente, ici. Cependant, j'ai estimé devoir être honnête envers mes contacts, envers les gens qui me font confiance. Honnête également vis-à-vis de moi-même.

  C'est avec atterrement que je viens de lire cet article, sur 20 Minutes. Il y est question de Jean-Paul Ney et que ledit Ney est celui qui a diffusé l'identité des suspects de Charlie Hebdo, dès 21 heures 00 avant-hier, 07 janvier 2015.

  Oui, j'ai co-écrit un (très médiocre) ouvrage avec le personnage voici presque dix ans. Je le regrette. Mais je l'assume aussi. Toutefois, le passé appartient au passé. De fait, depuis de nombreuses années, je n'ai plus aucun lien avec Monsieur Ney et je ne veux pas que cela change.

  Plus que jamais, je valide tout ce que j'ai écrit dans mon billet critique envers les médias. J'abonde quant à ce que déclare Claude Cancès, ancien Directeur de la police judiciaire de Paris à propos de la révélation de Jean-Paul Ney : "C'est lamentable".

  Et j'insiste encore : je n'ai plus rien à voir avec Monsieur Ney.

  Merci à ceux qui m'accordent leur confiance, je continuerai d'en être digne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire