Translate

mardi 30 mai 2017

Les jihadistes de l'EI ont-ils peur de se battre contre des femmes ? Non.

 
Non, les jihadistes ne sont pas d'invétérés drogués au captagon, mythe parmi d'autres qui a la vie dure. Mythe qui fait écho, ainsi que le déplore Wassim Nasr (@SimNasr) à celui des jihadistes qui auraient « peur » de combattre contre des femmes. Mythe et rien d'autre, car cette idée ne repose sur aucun fait, juste une affirmation d'une Kurde ensuite relayée sans vérification.

« Est répété à l'envi dans les médias que les jihadistes de l'EI auraient peur d'affronter les combattantes des YPG (ou les femmes des Forces Nationales de Défense1 syriennes). Pour « belle » qu'elle soit, cette histoire ne repose que sur les propos d'une milicienne des YPG, à l'été 2014, amplement relayés ensuite2. Or, aucun texte sacré de l'Islam ne mentionne qu'un jihadiste qui serait tué par une femme combattante se verrait refuser le paradis ; absolument rien dans la Sunna, pas l'ombre d'un hadith, et encore moins dans le Coran. A ma connaissance aucun jihadiste n'a confié sa peur de « croiser le fer » avec une femme kurde, pas une déclaration sur les réseaux sociaux n'a confirmé – même a minima – cette rumeur. Les choses sont simples : un jihadiste tué au combat est un martyr, peu importe s'il est tué par une femme. En outre, un fait m'interpelle. Les unités kurdes sont de trois types : exclusivement masculines, exclusivement féminines ou mixtes, tandis que la proportion de combattantes est élevée. Grands sont donc les risques qu'ont les jihadistes de « tomber » sur une unité kurde composée de femmes. Je m'interroge alors : si cette peur était aussi prononcée qu'il est dit, pourquoi les lignes de l'EI ne se sont-elles pas effondrées sitôt que les Kurdes sont massivement entrés en action ? Pourquoi le siège de Kobané a-t-il été si long ? La réponse me semble évidente : belle histoire mais légende dans son ensemble3. »
Extrait de : Les femmes et le jihad.
 
1 FND ; voir mon étude sur les forces armées syriennes 2011-2014.
3 Le cas particulier n'est pas exclu. Mais encore une fois, absolument aucun texte sacré n'étaie cela. Voir http://www.vox.com/cards/isis-myths-iraq/isis-female-soldiers